Nous sommes tous « un »

« Oublions cela : « je suis hindou, tu es musulman » ou « je suis gujarati, tu es madrasi », et pensons le « je » et le « moi » dans une identité indienne commune »… « Nous sommes tous « un » »
Combien le message de ce poster accroché au mur du Madi Bhawan, la maison de style coloniale qu’occupa Gandhi à Bombay, aujourd’hui transformée en musée, avec bibliothèque, objets personnels, diorama – une cinquantaine de scénettes de poupées miniatures théâtralisant les moments clé de son existence – , semble vrai à une époque où la société, chaque fois avec plus d’intensité et de conviction, nous pousse à nous définir par notre appartenance à un pays, un genre, une religion, nous faisant oublier par là même notre appartenance à la seule race connue et identifiable de la planète, la race humaine et son objectif universel commun… le bonheur.